La chute

Je pouvais m'y attendre mais je ne savais pas que cela m'atteindrait si fort, jusqu'à l'incapicité d'aller travailler. Les symptômes décrits plus bas se sont fortement accentués, surtout des maux de tête abominables à tel point que j'ai dû arrêter de travailler. Selon le médecin, il s'agit d'une incapacité à faire face à la réalité. Je suis hyper stressé et ce stress professionnel a dû se mixer à mon grand désespoir et au manque de luminosité. Ceci est une hypothèse, j'attends encore les résultats d'un scanner que j'ai fait il y a quelques jours.

Si tel est le cas, il s'agit de la suite logique d'un mal-être qui ne faisait que s'accentuer et les solutions que j'ai cherché à y apporter n'étaient visiblement pas les bonnes. Je ne pensais pas qu'un mal être psychologique pouvaient donner de tels symptômes (celui que je ressens le plus est cette impression de trembler en permanence). J"ai même du mal à y croire et je pense qu'il est tout de même possible que j'aie chopé une saloperie style maladie de la vache folle ou une merde au niveau neuronal. Plus que trois quatre jours avant le dénouement.

En attendant, j'ai pris rendez-vous chez un psy. Quoi qu'il arrive, je pense que j'ai réellement besoin de soutien car je ne peux plus supporter cette réalité et je ne peux envisager de vivre mes prochaines années dans de telles conditions, càd seul.

Le plus important est de vite guérir afin de retourner travailler car ce travail est encore l'une des seules activités qui me relie au monde.

Commentaires

  • Tiens-nous au courant. Avec ma sympathie.

Les commentaires sont fermés.