• Déchirures récurrentes

    Cela faisait deux semaines que je n'avais plus vu N. Débutant une nouvelle relation, elle avait préféré mettre de la distance entre nous. En cela, elle avait raison. Comme elle me l'avait écrit, il était nécessaire qu'elle eût plus de complicité avec lui qu'avec moi. Il est vrai que début juin, nous étions partis à Paris pour une exposition à Beaubourg... est-ce normal de faire cela avec son ex? Telle est la question. Il est en tous cas normal que cela cesse dès qu'elle commence une relation.

    Ces quelques jours d'absence m'ont été profitables car j'ai même pensé à chercher à nouveau la femme de ma vie. De plus, le fait qu'elle soit avec quelqu'un m'enlève peut-être les scrupules que j'avais... en effet, j'ai toujours cherché à ne pas lui faire du mal et j'ai pu penser que si je rencontrais l'amour total, elle en souffrirait si à ce moment-là, elle est célibataire.

    Pourtant, tout n'est pas si simple. Hier, j'étais content de la revoir car réellement, sa présence me manque. Nous avons encore beaucoup ressassé le passé ; elle pleurait beaucoup et j'étais très triste aussi. Quel gâchis ! J'aimerais l'aimer mais les sentiments ne reviennent pas. C'est déchirant. J'ai l'impression d'être passé à côté de quelque chose qui aurait pu être si grand... Cela me déprime profondément. Beaucoup de tristesse aujourd'hui. Hier, nous nous demandions quand tout cela allait se terminer et que nous pourrions nous voir sans cette tristesse et cette impression de raté complet. Il m'est difficile de revivre sans cesse notre rupture et de chercher dix, vingt, mille fois les raisons du ratage ; d'essayer de faire revenir les sentiments. N. est quelqu'un de magnifique ; pourquoi ne puis-je plus l'aimer ? qui m'inflige cette punition et cette torture ? Pourquoi ce désastre ?