• Quête du sens

    Je cherche...et je ne trouve toujours pas le but de ma vie (actuelle). J'ai même tendance à me refermer sur moi-même ces moments-ci. Je ne sors beaucoup et je tends à m'entourer d'électronique et d'appareils divers pour vivre ici confortablement et en autarcie. Drôle de vie pour un homme proche de la quarantaine (et oui, j'en approche lentement). Je n'ai toujours pas le courage pour chercher ma moitié si, du moins, il en existe une prédéfinie. Le temps coule lentement et vite à la fois, lentement dans ma vie et vite au travail. Je suis également assez stressé, les maux de ventre sont revenus sans que je sache réellement pourquoi mais je pense qu'il s'agit d'une crainte vis à vis de toutes les questions existentielles que je me pose depuis maintenant assez longtemps pour que cela commence à m'inquiéter.Pour m'occuper, j'ai commencé à jouer à un jeu en ligne en m'y plongeant jusqu'au cou. Cela occupe. Triste de devoir s'occuper alors que je pourrais vivre des choses fortes et passionnantes. Je sais qu'au fond de ma tombe, s'il me reste un reliquat d'âme, je le regretterai amèrement tout ce temps perdu à des futilités. J'ai besoin de vibrer car la léthargie dure depuis presque deux ans maintenant, un trentième de vie perdu déjà. Cette passivité crasse doit provenir de mon caractère ou de mon inconscient. Comment font les autres? ahh tout cela me rend malade. Y penser est difficile. Je pense pourtant avoir une belle âme à partager mais il faudrait que je prenne les devants car personne ne va venir me chercher ici, engoncé dans la fatalité, entouré de ces murs épais que ce sont la timidité et le pessimisme profond dans lequel je baigne. J'aimerais crier au secours mais les mots restent enfoncés dans ma gorge, étouffé par l'absence d'élan. Cinq ans de pensées couchées sur ce blog et toujours pas un seul pas en avant. Toujours pas de sens trouvé à ma vie et surtout, plus de vibrations, plus d'envies, plus de joie. Sinistrose totale, léthale. Tout part en couille, de plus en plus, dans ma vie et dans le monde. Pourtant je suis relativement en bonne santé et relativement riche mais je ne sais que faire de cette santé et de tout cet argent... Je ne vois pas l'intérêt de m'acheter un bel appartement si c'est pour y vivre seul. Et c'est pour cela que j'ai commencé à déconner avec la bourse parce que je m'ennuyais et que c'était un tout petit peu excitant. Je l'ai compris après. Je ne cherche aucun excuse mais cela me faisait un peu me sentir vivre en prenant des risques (et avec le super krach, ce fut du vrai risque !).

    Tout devient de plus en plus difficile et en ce moment, je plonge dans mes ressources ; j'espère que je vais m'en sortir avant de sombrer définitivement. Je suis toujours parvenu à m'en sortir mais là, je suis assez bas dans l'échelle qui mène à l'enfer.Bon j'arrête ici et je pars à la recherche du super ressort qui me sortira de cette léthargie...