• Belgique

    Le gros facho de De Wever (il y a un temps pour la politesse, un autre pour la rudesse) vient enfin d'avouer dans le journal Le Monde son peu d'intérêt pour le maintien de la Belgique. Enfin ! Sachant que les francophones sont en train de négocier avec ce type pour la formation d'un gouvernement fédéral, il est peut-être temps de se poser des questions. Il est peut-être temps de faire un référendum en Flandres pour savoir si la population est encore attachée à la Belgique et pouvoir avancer, avec eux ou sans eux... Il faut en tous cas avancer.

    Tout cela m'énerve de plus en plus... c'est incroyable de voir comme les politiques et leurs relais, les médias, font monter la tension parmi les simples citoyens. Cela se sent de plus en plus où je travaille, dans les bureaux bilingues. De petites mesquineries apparaissent, des clans linguistiques se forment alors que tout se passait relativement bien avant. Je suis de plus en plus démoralisé. Aussi, il est temps d'abandonner l'orange-bleu qui, même si elle parvenait à se former, naîtra quasi mort-née.

  • Passé pas si lointain

    Hier soir, j'ai passé une partie de mon temps à défaire des caisses rapportées de chez mon père. Il va déménager dans quelques semaines et je reprends progressivement mes affaires qui étaient restées dans la maison familiale. Une caisse m'a occupé plus particulièrement. Il s'agit de ma correspondance, de photos diverses, de ma collection de copions (anti-sèche pour mes lecteurs français ;-) et d'autres documents divers. C'est que je suis retombé sur des photos de C. ou plutôt appelons-la CM vu qu'il ne s'agit pas de C. avec qui j'étais sorti quelques mois en 2004. CM, qui fut mon premier amour, avec qui je suis sorti trois mois quand j'avais 16 ans et encore quelques mois quand j'avais 19 ans. Chaque fois que cela a été fini avec elle, il m'a fallu plusieurs années pour récupérer totalement. Pourquoi CM avait-elle tant de pouvoir sur moi ? Impossible à comprendre, toujours aujourd'hui. Il est bien clair que cela n'était pas sain. Je n'ai plus jamais connu une passion aussi dévorante... heureusement ajouterais-je... Quoi que. Maintenant que ma vie est devenue plane, neutre, sans relief (toujours trois adjectifs comme chez Proust), cela serait peut-être salutaire... mais je sais comme cette situation peut faire souffrir et de l'autre côté, je n'ai pas envie de revivre cela... tel quel du moins. J'ose aussi espérer qu'avec l'expérience, un tel mal-être post relation ne sera plus possible.

    15 ans après, j'ai seulement croisé une fois CM il y a plusieurs années, j'étais en voiture et je l'ai vue quelques secondes. Il est vrai que je me demande bien ce qu'elle est devenue, si elle a des enfants, si simplement elle vit toujours... juste par curiosité. J'ai bien un moyen pour le savoir mais celui-ci est illégal et je me suis juré de ne jamais l'employer.

    C'était donc hier, une fin de soirée dans la nostalgie avec parfois, une petite pointe de mélancolie.

  • Semaine chargée

    Moins présent ici, j'ai des semaines très chargées. Je ne comprends d'ailleurs pas comment c'est possible ; j'ai l'impression de ne plus avoir assez de temps alors que je suis seul. Or, du temps de N., nous faisions tellement de choses ensemble... Après analyse, je crois que je fais trop de trucs inutiles comme le surf sur internet pendant des heures le soir, sur ebay, sur des blogs, sur des sites de critiques musicales... Je vais essayer de diminuer cela car cela n'est pas la vraie vie. J'ai cessé de cuisiner le soir en profitant du restaurant au travail. Je limite la cuisine au Week-end car même si j'aime cela, c'est très chronophage.

    Hier, je suis allé voir Interpol. La première partie était Blonde Redhead. Cela fait plaisir de voir que de grands groupes prennent des gens qui en valent la peine en première partie. Blonde Redhead était vraiment très bien. La chanteuse, une jeune asiatique famélique, avait une voix très sensuelle. L'album qui vient de sortir est également très bien. Quant à Interpol, ils ont donné une prestation de haut niveau, jouant tous les morceaux importants de leurs trois albums. Sobres, sympathiques, ces trois new-yorkais étaient vraiment étonnés de l'accueil belge. Leurs chansons ont vraiment une grande intensité, une "épaisseur" qui les rends indispensables... Tout était vraiment parfait mais je n'ai pu atteindre ce que j'appelerais le moment de "félicité" que je vis parfois quand je vais à un concert, ce moment où l'on se sent totalement en phase, en communion avec la musique. Bizarrement, les deux dernières fois que cela m'est arrivé, c'était à Mudflow et Sharko. Je pense que les conditions comme la salle par exemple peuvent jouer. J'avais ressenti cette communion quand j'avais été voir Interpol à Luxembourg. Ici, même si j'étais très bien placé dans la "fosse", à plus ou moins 25 mètres de la scène, il est plus difficile de ressentir vraiment la musique. Quoi qu'il en soit, rien à redire, le concert fut de grande qualité et tant le public que les artistes en ont profité, pour meilleure preuve, les deux bons et longs rappels. C'était cent fois au-dessus de la prestation d'Arcade Fire. Dimanche, je serai au Botanique pour voir And also the trees, un groupe de romantiques anglais issus de la mouvance new-wave des années 80's. Là, j'y vais seul car j'étais à ce concert en compagnie de N. ; nous avions acheté ces tickets il y a des mois. Je suis toujours content de la revoir, on s'amuse bien ensemble et sans aucune ambiguïté. Il n'y a plus aucune envie amoureuse des deux côtés. Pourvu que cela dure. On a encore beaucoup parlé. Je lui ai fait part de la "neutralité" qui m'habite pour le moment. Une absence totale d'envie... elle me dit que cela passera... comme M., avec qui je discute beaucoup en ce moment via mail, qui me dit la même chose. Oui cela reviendra, il faut juste que le coeur soit touché à nouveau et que cela crée une envie de projets... Je ne me plains pas, j'accepte avec abnégation mon état, je ne suis pas malade, pas pauvre et je suis assez bien entouré ; interdiction donc de se plaindre, ce serait illégitime, honteux.

    Le froid est piquant au dehors ; le rosier pousse dans la cour, têtu, malgré tout. J'ai beau le couper toujours plus bas, il s'entête ; il repousse, tel le phénix. J'aimerais avoir ce pouvoir de rebondir, plus vite, plus haut.

  • Manifestation pour l'unité

    J'ai longtemps réfléchi pour savoir si j'allais aller à la manifestation aujourd'hui à Bruxelles pour l'unité de la Belgique. Après avoir lu de nombreux éditoriaux francophones sérieux, après avoir beaucoup réfléchi, j'ai décidé de ne pas y aller. A l'analyse, cela me paraissait dangereux. En effet, s'il y a une majorité de francophones à cette manifestation, comme, malheureusement cela semble être le cas à l'heure qu'il est, cela pourrait avoir une espèce de valeur de référendum : cela serait dangereux car si seuls les francophones continuent à être attachés à la Belgique unitaire, alors il n'y a plus d'avenir pour le pays. En outre, il ne faut pas non plus que les francophones apparaissent comme seuls demandeurs, sinon ce serait également humiliant. Y a-t-il encore assez de bonnes volonté de chaque côté, c'est cela qu'il faut voir. A ce point de vue, je suis de plus en plus pessimiste, d'autant plus que les médias en rajoutent et que certains se laissent manipuler par ces mêmes médias, des deux côtés de la frontière linguistique.

  • Absence de désir, absence de sentiments

    Est-ce normal ? J'ai l'impression d'être transparent à savoir, sans tristesse et sans désir, comme si j'étais devenu tout à fait neutre. On pourrait peut-être aller jusqu'à dire que je deviens fade et que, de plus, je m'en fous. En ce moment, je vis une espèce de vie robotique, où tous les moments se répètent jour après jour. Et tout cela m'importe peu ; je l'accepte. Cela semble être mon destin. Je ne suis pas encore prêt à le reprendre en main.

    Long WE de congé à partir d'aujourd'hui. Demain, je m'occuperai du grand rapatriement de mes vins qui étaient dans la cave de mon père. Vendredi, Eurodisney avec mes collègues pour renforcer le teamspirit. Rien de prévu samedi et dimanche. Je regarderai mon vin vieillir, voici peut-être mon activité pour les trente prochaines années.

  • .be

    Le malaise de la fin de la Belgique me reprend. Je ne sais pas pourquoi je le ressens ainsi mais le résultat est là, je suis mal et plus bon à rien. Je n'arrive pas à me réjouir de mon achat d'aujourd'hui, à savoir une belle et grande armoire à vin qui est là, à côté de moi, bien au chaud. Je n'aime pas ces périodes d'insécurité. Cela m'aide à comprendre ce que cela doit être de vivre dans des régimes instables. Content en tous cas de ne pas être né birman, rwandais ou géorgien. Cette montée de ton entre les deux communautés ne me dit rien que vaille.

  • Médecin

    Pour la première fois aujourd'hui depuis trois ans, je suis allé chez un médecin... Ce n'est pas N. qui m'a soigné. Sensation bizarre. L'attente et les autres patients, et puis les présentations, le résumé de ma vie 'médicale', etc. Le paiement. Me voilà donc revenu à une situation normale.

    Sinon, peu de choses à dire aujourd'hui si ce n'est qu'il y a une drôle d'ambiance au travail entre francophones et néerlandophones. Pas avec mes collègues proches mais on sent que dans les autres bureaux, c'est un peu tendu. Hormis cela, j'ai vraiment trop de travail en ce moment, cela me paralyse et je ne fais quasi plus rien. Mes projets n'avancent plus trop car il y a trop de tâches quotidiennes à faire... cela m'épuise un peu ; content que le WE arrive pour pouvoir un peu reposer mon cerveau. Ce soir, je vais peut-être aller boire un verre avec MF, une fille avec qui j'étais ami en rhéto et qui m'a envoyé un message sur rdv.be. J'aimais bien sa compagnie. Elle m'a téléphoné tout à l'heure... Faudra voir si j'ai le courage d'aller boire un verre vers 23h comme elle me l'a proposé...

  • Fin de la Belgique?

    Que font nos hommes politiques aujourd'hui ? Ils sont peut-être en train de foutre en l'air notre pays. Je pense qu'il y a des fautes et des incompréhensions des deux côtés, surtout au niveau politique. Les gens normaux que nous sommes n'ont que peu d'envie je crois, que cette Belgique que nous connaissons aujourd'hui, disparaisse.

    Si tel était le cas, ma vie serait profondément modifiée au niveau professionnel car je travaille pour l'état fédéral ; j'ai peut-être peur du changement mais je dois avouer que cela m'inquiète beaucoup. Peut-être perdrais-je d'ailleurs tout simplement mon travail ? Et la Wallonie, qui va s'en occuper ? Le PS ? Cela fait peur...

    Il ne me reste plus qu'à suivre les actualités ; ce qui est frustrant est de n'avoir aucun moyen de faire quoi que ce soit. ILS décident pour nous et nous n'avons aucun poids. Peut-être devrait -il y avoir un genre de marche sur Bruxelles pour la survie de la Belgique. Que nos hommes politiques voient que beaucoup de citoyens y sont attachés... et quel gâchis ce serait sur une terre qui tend à la mondialisation de devenir une minuscule entité comme la Wallonie.

    Congé aujourd'hui car hier, une sortie était programmée. Expo, resto, sortie après avec des amis de l'unif. On était quinze. Il faut dire que nous sommes encore une bonne équipe d'amies et d'ami qui, malgré l'âge avançant, est très soudée. C'est une grande chance que j'ai là car s'ils n'étaient pas là, et avec ma courte famille, la solitude aurait été beaucoup plus pesante qu'aujourd'hui. Bon il ne me reste plus qu'à attendre que les événements se passent...

  • Vrac de nouvelles...

    Long week-end de Toussaint. Soirée d'Halloween très sympa avec de belles rencontres amicales. Pouvoir parler à d'autres filles en étant tout à fait libre est quelque chose que je redécouvre agréablement, même s'il en se passe rien. Rentré à 6h du matin et levé ensuite vers 15h. Début de vie décalée dès ce moment. Baisse de moral aussi. N. est venue à mon secours et m'a bien soutenu. Elle m'a offert ses bras, en tout amitié. Cela allait beaucoup mieux après. Le lendemain, levé vers 14h, toujours aussi décalé. Le soir, concert d'Arcade fire avec N. Oui, nous avions acheté toute une série de ticket de concerts futurs. Le prochain sera Interpol, encore à Forest National. Pour ce qui est d'Arcade fire. Concert très moyen, son très limite, parfois purée de son. Belle énergie sur scène mais il manquait je ne sais quoi. Je n'ai pu rentrer dans le son comme cela m'était par exemple arrivé quand j'avais vu Mud Flow ou même Sharko dernièrement. Et puis la salle n'était pas adaptée à un tel groupe, trop grand. Ils devraient faire deux ou trois jours dans une plus petite salle... mais le gigantisme actuel des concerts, la rentabilité commerciale l'emporte sur toute considération artistique. Plus grave, ils ont joué 1h30', rappel compris... Je trouve cela assez irrespectueux du public même si cela m'a suffit vu que ce n'était pas terrible. Je peux comparer par exemple à The Cure. Leur dernier concert à Mexico a duré plus de trois heures et ils ont joué 38 morceaux dont quasi tout leur premier album au 1er rappel. Respect total.

    Une satisfaction pour ce WE, c'est ma nouvelle relation amicale avec N. Tout se passe bien, je n'ai pas envie de ressortir avec elle mais nous sommes capables de faire des activités telles qu'aller à un concert. Très positif. Chacun peut soutenir l'autre s'il a des passes difficiles. Hier, elle m'a fait part de son attirance pour l'un de mes amis. Je suis sincèrement content pour elle qu'elle puisse déjà pouvoir penser à cela. D'ailleurs, j'y parviens moi aussi mais pas avec l'une de ses amies. Je lui ai proposé une activité ce soir car cet ami sera certainement présent. Je préférerais savoir N. avec quelqu'un de bien comme lui. Peut-être est-ce égoiste ? Je ne crois pas, j''ai envie qu'elle soit bien avec quelqu'un de bien, et si en plus, elle reste dans mon cercle d'amis, ce ne sera pas plus mal. Peut-on me le reprocher ? Baah, on verra.

    Activités du WE, les quatres jours fous à l'INNO et un peu de bricolage... je rends la maison de plus en plus vivable, par de petites touches, une lampe par-ci, un bibelot par-là. Je fais mon shopping sur ebay, je recherche par exemple une belle sculputure contemporaine, un beau tableau... Arrêtons-nous ici, désolé pour le style télégraphique, mon cerveau tourne lentement aujourd'hui ; j'ai dû mal à faire de longues phrases...