• Errements

    J'ai hésité longtemps à réécrire ici, tant le poids des mots peut être lourd de sens et mes pensées actuelles difficiles à traduire en chaînes alphabétiques. Je vis l'une des périodes les plus horribles et stressantes de ma vie. De plus, N. est déjà venue il y a très longtemps, faire un tour et surfer sur mes écrits. Tous mes repères sont en train de s'effronder. En effet, ma vision de l'amour était tout à fait linéaire et continue. Je voulais être amoureux (comme l'atteste mes jérémiades passées sur ce même blog, lequel blog est un véritable linceul de lamentations) et je pensais qu'une fois que j'aurais rencontré la bonne personne, tout sera toujours fort et surtout éternel. Or, aujourd'hui, j'ai l'impression, à de nombreux moments de la journée, de ne plus aimer N., de ne plus être à ses côtés, de perdre pied. Je sens dans mon coeur un énorme vide et tout cela engendre de violents maux de têtes et de gorges, symptômes d'un stress tellement intense que parfois, j'ai l'impression que je vais m'évanouir. Cela fait deux ans que nous sommes ensemble, deux ans où nous avons vécu énormément de choses belles ou difficiles, et nous sommes ressortis vivants et heureux de toutes ces épreuves. Aujourd'hui, je ne comprends pas ce qui se passe dans mon coeur. Peut-être ai-je peur de l'éternel, du couple qui vieillit ensemble, peut-être est-ce autre chose. Est-ce que l'amour peut s'éteindre dans un coeur? Si tel est le cas, pourquoi encore continuer à vivre et à espérer? J'essaie au jour le jour depuis un mois de tempérer, me dire que ce n'est qu'une passade. Aussi, j'en ai parlé à N., j'ai longuement pleuré, à plusieurs reprises dans ses bras. Je ne veux pas lui faire de mal, je veux la préserver mais pour l'instant, cela reste presque impossible. J'ai peur que tout ceci ne me mène vers la fin de notre Histoire commune ; je ne peux pas l'envisager mais si tout ceci continue, cela sera le cas et j'aurai tout brisé pour des raisons que j'ignore toujours. Panique.

    La situation est celle-ci, j'ai en main tout ce que j'ai toujours voulu, une femme aimante, une perspective d'amour et de vie enchanteresse, une promesse de bonheur familial : mon coeur rejette tout cela. Ce hiatus va faire exploser mon cerveau s'il ne résoud pas très rapidement. Si j'étais croyant, je prierai mais dans l'absence, je ne peux demander conseil qu'au vide sidéral.