• Edition et autres déménagements

    Pourquoi ne pas me faire éditer me disait Elise...? C'était gentil de sa part cependant....Sérieusement, je ne vois pas très bien ce que je pourrais éditer et surtout qui cela intéresserait. Je n'ai pas de talent particulier pour la fiction et ma vie, elle, n'a pas, je pense, d'intérêt éditorial. Il s'agit seulemement de petits faits mis bout à bout et qui s'évanouiront dans la constellation du web comme des tas de blogs l'ont fait et le feront après moi. Je vais donc continuer modestement à poster ici...Dans la rubrique 'déménagements', nous sommes à jour J-3. Quelle surprise nous avons eu quand nous sommes allés revisités le bien loué... Il avait, mmm disons rétréci. A l'endroit où nous pensions conjuguer le salon et la cuisine, nous n'y mettrons que la cuisine... donc il a fallu s'organiser. Outre les aspects pratiques, le stress monte : c'est une première installation et il faut dire que tout cela est très nouveau et qu'il y a quelques mois, nous nous étions séparés etc. OUI, je dois aller de l'avant et ne plus penser à cela et c'est ce que je vais faire. Malgré tout, un certain stress est inconscient et peu contrôlable. Suite des aventures bientôt donc, quand les gentils messieurs du cable seront venus me reconnecter.

  • Secrets

    N., au détour d'un surf orienté sur mon imac, est tombée sur ce blog et a lu une partie de celui-ci. J'avais toujours espéré que cela n'arrive pas et je lui avais demandé de ne pas le faire. Certes, elle n'a pas tout lu mais a des difficultés à me promettre de ne plus y retourner.

    Elle ne parvient pas à comprendre la nécessité pour moi d'avoir un blog. J'ai pourtant toujours aimé écrire. Déjà à partir de 15 ans, j'ai trois volumes complets de mes souvenirs, 3 ans de ma vie décrits au jour le jour avec force de détails. Il est vrai qu'un blog est une espèce de journal intime ouvert sur le monde entier et il est difficile de comprendre que seuls mes proches ne peuvent pas lire mais qu'une myriade d'inconnus ont eux cette possibilité. Tout cela la dépasse. Pourtant je n'arrêterai pas d'écrire et j'espère de tout mon coeur qu'elle ne reviendra jamais ici. Sinon, cela sera à ses risques et périls...