• Xanax (toute publicité est fortuite)

    Ces moments-ci, la période du décès de ma mère me revient sans cesse en tête... Je me demande si j'ai vécu cette période comme il le fallait, même si on ne choisit pas. Durant ces jours-là, j'avais chopé la boîte de xanax qui avait été prescrite à ma mère à la fin de sa maladie. Cela faisait disparaître mes angoisses du moment. Elles ressortent maintenant comme des lames de fond de tristesse, des angoisses étouffées. Peut-être vais-je enfin commencer ma période de deuil telle qu'elle est décrite par les psychiatres. On verra, il faut vivre.

    Côté N., tout semble bien se passer mais si bizarrement, depuis qu'elle a loué son appartement, elle est plus que jamais chez moi. Nous venons de réserver nos vacances en Tunisie ; nous verrons comment cela va se passer car sept jours en all in au soleil quand il n'y a rien à faire, cela permettra de jauger notre envie d'existence commune. Je ne sais pas si j'avais besoin de soleil mais besoin de me poser oui car la vie que je mène actuellement ne me laisse en ce moment aucun moment de répit, peu de temps pour flâner. Chaque semaine passe à une vitesse incroyable ; à ce train-là, j'aurai vite 40 ans.